Office de l'Environnement de la Corse
Menu
Office de l'Env Office de l'Env



office de l'environnement de la Corse

151 : i Trè Paduli di Suartonu

151 : Tre Padule de Suartone



Mares temporaires méditerranéénnes

La Réserve Naturelle des Tre Padule de Suartone préserve quatre mares temporaires et leurs bassins versants. (photo : O. Bonnenfant/OEC)
La Réserve Naturelle des Tre Padule de Suartone préserve quatre mares temporaires et leurs bassins versants. (photo : O. Bonnenfant/OEC)
Au nord de la commune de Bonifacio, la Réserve Naturelle des Tre Padule de Suartone protège quatre mares temporaires méditerranéennes nichées sur le plateau granitique de Campucceli. Classée depuis 2007 sur la liste des zones humides d’importance internationale, dite liste Ramsar, le site contribue à la reconnaissance et à la préservation de cet habitat spécifique et fragile, riche d’une biodiversité exceptionnelle concentrée sur quelques hectares. La réserve naturelle abrite également d’autres milieux, ruisseaux temporaires, pelouses humides, dalles rocheuses, fruticées naines, sources d’une biodiversité riche de nombreuses plantes peu communes à l’échelle de la Corse et même de la Méditerranée et dont certaines sont protégées.
 
La réserve naturelle est gérée par l’Office de l’Environnement de la Corse et bénéficie d’un plan de gestion validé par l’Assemblée de Corse pour la période 2014-2020. Plus de 340 espèces de plantes vasculaires s’y épanouissent dans et hors des mares temporaires, dont plus d’une quarantaine présente un caractère patrimonial exceptionnel. La faune n’est pas en reste, le site étant fréquenté par une centaine d’espèces différentes dont un tiers présente un intérêt patrimonial.
 
Les mares temporaires des Tre Padule de Suartone sont des zones humides d’origine naturelle dont le fonctionnement hydrologique, alternant phases sèche et inondée, est intimement lié au climat méditerranéen. Le site, riche en espèces adaptées aux conditions extrêmes de ces milieux, est renommé pour la présence d’espèces végétales menacées, vulnérables et rares telles que Pilularia minuta, Isoetes velata et Ranunculus revelierei, de groupements végétaux spécifiques et de quatre amphibiens : Discoglossus sardus, Bufotes viridis, Hyla sarda et Pelophylax lessonae bergeri. Plusieurs espèces endémiques ou rares pour la région méditerranéenne présentent également un grand intérêt biologique, comme Helosciadium crassipes, Littorella uniflora, Myriophyllum alterniflorum et Antinoria insularis.

Situation

Extrême sud de la Corse, plateau de Campocili, à 1,7 Km de la mer

Département

Corse du Sud

Commune

Bonifacio

Superficie

218 hectares

Altitude

De 90 à 160 mètres

Création


Gestion - Renseignements

Office de l'Environnement de la Corse
Réserve Naturelle des Tre Padule de Suartone
BP50 014 – La Rondinara
20169 BONIFACIO
Tel : 33 (0)4.95.72.30.18 – Fax : 33 (0)4.95.72.30.30

Labels

Site Ramsar (convention internationale pour la protection des zones humides)
Le pseudokarst, objet géologique remarquable de la Réserve Naturelle des Tre Padule de Suartone. (photo : M-L. Pozzo di Borgo/OEC)
Le pseudokarst, objet géologique remarquable de la Réserve Naturelle des Tre Padule de Suartone. (photo : M-L. Pozzo di Borgo/OEC)

Milieux

Cistaie-lavandaie, maquis bas à bruyères et arbousier, maquis haut à genévriers, mares et ruisseaux temporaires, dalles granitiques, petites éperons rocheux.

Surface de mares

2,67 hectares (Padule Maggiore), puis d’ouest en est 0,27-0,38 et 0,40 hectare (Tre padule)

Surface des bassins versants

Environ 10 hectares pour les Tre Padule, et 30 pour Padule Maggiore

Hydrologie

Eau claire et peu minéralisée

Pluviométrie

Entre 500 et 600 millimètres

Géologie

Granite leucocrate, mares au centre d’un petit fossé d’effondrement; plus de 1,60 mètres d’argile au centre de Padule Maggiore

Faune

Invertébrés aquatiques spécifiques, nombreuses espèces méridionales en limite nord de leur aire de répartition, 4 amphibiens (Discoglosse sarde** LR, Crapaud vert** LR, Rainette sarde**, Grenouille verte), 5 reptiles (Hérmidactyle verruqueux* LR, Phyllodactyle d’europe**, Couleuvre verte et jaune** et 2 endémiques cyrno-sardes Algyroïde** LR, Lézard tiliguerta** LR, oiseaux nicheurs (Alouette lulu**, Fauvette sarde**, Fauvette pitchou**, Pie-grièche écorcheur**), oiseaux d’eau visiteurs : Echasse blanche, Aigrette gazette, Héron cendré, Héron pourpré, Bécasseaux, chevaliers, canards

Flore

Pilulaire délicate* LR, Isoète voilé* LR, isoète épineux*, Littorelle à une fleur*, Romulée de revelière (protégée en Corse, endémique de Corse, Sardaigne et île Capria), Antinorie insulaire LR (protégée en Corse), Scille de Corse LR (endémique de Corse et de Sardaigne) Scille à feuilles ondulées*, Orchidée Génnaria à deux feuilles (protégée en Corse), Ambrosinia de Bassi** LR (endémique de Corse et de Sardaigne), Serapias de la Nurra* LR ( endémique de Corse et de Sardaigne), Ache à souche épaisse (endémique de Corse, Sardaigne, Sicile, Italie), Scille maritime*, Troscard à fleurs lâches*, Renoncule à feuille d’Ophioglosse*

Activité traditionnelle

Pâturage bovin extensif au printemps et en été sur les mares, toute l’année ailleurs
La mise en eau des mares s’étend selon les années de la fin de l’automne à celle du printemps. (photo : C. Clauson/OEC)
La mise en eau des mares s’étend selon les années de la fin de l’automne à celle du printemps. (photo : C. Clauson/OEC)

Téléchargements


Lien utile


* : N protection nationale
** : E à protéger à l'échelle européenne

Source : Françoise MOSSE - A la découverte des Réserves Naturelles de France - Editions NATHAN