Office de l'Environnement de la Corse
Menu
Office de l'Env Office de l'Env



office de l'environnement de la Corse

I pozzi tempurarii mediterranii di Corsica

Les mares temporaires méditerranéennes de Corse



Un écosystème à double visage

Ces petites zones humides qui n’en ont pas toujours l’air sont caractérisées par l’alternance de phases sèches et de phases inondées. Peu profondes, de 15 à 60 cm, elles présentent un cycle hydrologique intimement lié aux fluctuations du climat méditerranéen. Ainsi, elles sont inondées de la fin de l’automne à la fin du printemps par de l’eau douce issue des précipitations et s’assèchent dès le mois de Mai essentiellement par évaporation.

Ces variations saisonnières ainsi que le caractère oligotrophe de l’eau ont favorisé la sélection d’espèces végétales et animales rares et originales parfaitement adaptées à ce milieu.

Une flore riche et variée, composée d’espèces rares et protégées se dévoile au fil des saisons : isoète à voile, renoncules, baldellie, cicendie, ou bien encore menthe pouillot.

La faune est aussi très originale avec la présence de petits crustacés comme le triops cancriforme, d’insectes (libellules et coléoptères en particulier) et de 4 espèces d’amphibiens (rainette sarde, grenouille de Berger, discoglosse sarde et crapaud vert).
 
La plupart des végétaux sont de petite taille (nanogéophytes à bulbes, nanothérophytes). Ce nanisme peut être interprété comme dû à la pauvreté minérale du substrat et de l’eau, à la courte durée de la phase inondée et à la faible profondeur du substrat.
 
Les mares temporaires méditerranéennes contribuent au maintien de la biodiversité mondiale par leurs communautés animales et végétales spécifiques. Elles sont inscrites comme habitat prioritaire au titre de la directive "Habitats" et peuvent être désignées depuis Novembre 2002 comme Zone Humide d’Importance Internationale au titre de la Convention de Ramsar.

E Cannucciole : en hiver - au printemps - en début d'été
E Cannucciole : en hiver - au printemps - en début d'été

Des initiatives pour protéger les mares

Ces dernières années de nombreuses actions ont été lancées pour la conservation de ces milieux :
  • De 1994 à 1997, le programme LIFE "Conservation des habitats naturel et des espèces végétales d'intérêt communautaire prioritaire de la Corse" a été la première initiative concernant l'étude des mares temporaires de l'île.
  • De 1999 à 2004, le programme LIFE "Mares Temporaires" a permis d'améliorer nos connaissances par la mise au point de méthodes de gestion et de suivi de ces milieux, en s'appuyant sur 7 sites (3 en Languedoc-Roussillon, 3 en PACA et 1 seul en Corse ; Padulu, site pour lequel l’OEC a été opérateur).
  • En parallèle, de 2000 à 2003, l'Office de l'Environnement de Corse a mené un programme complémentaire, financé par la DREAL de Corse, sur quatre autres sites : Capandola (3 mares), Tre Padule de Suartone (4 mares), Chevanu (1 mare), et la Tour d'Olmeto (1 mare).
  • Par ailleurs, 15 des 50 sites français du Réseau Natura 2000 présentant l'habitat prioritaire "mare temporaire méditerranéenne " sont en Corse. L'O.E.C. est impliqué dans la gestion de certains d'entre-eux par les programmes menés, par la réalisation de documents d'objectifs (DOCOB) et en tant que gestionnaire de la Réserve Naturelle des Tre Padule de Suartone.

Un programme de dimension régionale

Afin de prendre en compte l’ensemble des mares temporaires de Corse, l’OEC en collaboration avec l’Agence de l’Eau RM&C et la DREAL a lancé un programme régional dont l’objectif est d’assurer la conservation des mares temporaires de l’île et d’établir dans un futur proche une politique de gestion globale de cet habitat. Le programme s’articule autour de 5 volets :
  • Volet Inventaire : c’est un préalable à la détermination de priorités de gestion et à la prise en compte de la conservation des mares temporaires dans les projets d'aménagement du territoire. Il doit permettre de poursuivre la recherche de nouvelles mares, d’approfondir les connaissances sur les mares nouvellement répertoriées par le lancement d’études spécifiques et d’identifier les problématiques de gestion.
  • Volet Préservation/Gestion/Restauration : il doit permettre d’évaluer les possibilités d’acquisition pour les sites non gérés, la mise en œuvre de procédures réglementaires pour les sites les plus remarquables et la réflexion autour d’un organe de gouvernance adapté
  • Volet Animation d’un réseau d’acteurs : doit permettre d'établir un partenariat avec les gestionnaires de mares temporaires afin de favoriser l'échange et le recueil de données, la mise en place de suivis à long terme, et plus généralement d'approfondir et de mettre en pratique les connaissances acquises en matière de gestion de ces habitats.
  • Volet Echanges : permet de maintenir et de développer des contacts aux niveaux national et méditerranéen, notamment par les liens existants avec le Pôle relais mares, zones humides intérieures et vallées alluviales et les réseaux formés lors du LIFE "Mares Temporaires" et du programme MedWet/Régions (Provence - Alpes - Côte d'Azur et Corse en France, Andalousie, Catalogne, Iles Baléares, Murcie et Valence en Espagne, Toscane en Italie, Algarve et Alentejo au Portugal et le Maroc).
  • Volet Communication : a pour but d'informer les propriétaires et les usagers, les collectivités locales et autres institutionnels, le grand public et les scolaires de l'intérêt de ces milieux à travers, par exemple, la conception d’outils adaptés à chaque public (plaquette, panneaux d’information mais également  fascicule pédagogique, posters avec magnets, maquette et carnets de découverte pour les scolaires),  la création de pages web et l’organisation de journées de sensibilisation.

Documents à télécharger

  • Outils pédagogiques


  • La plaquette d'information MTM de Corse

  • Les panneaux d’information
panneau_tronc_commun.pdf Tronc commun  (9.01 Mo)

panneau_rntps.pdf Panneau RNTPS  (15.81 Mo)
panneau_extreme_sud.pdf Panneau Extrême sud  (11.31 Mo)
panneau_cap_corse.pdf Panneau Cap Corse  (5.03 Mo)
panneau_agriate.pdf Panneau Agriate  (6.34 Mo)
panneau_sartenais.pdf Panneau Sartenais  (6.5 Mo)

 

Quelques liens utiles...