Office de l'Environnement de la Corse
Menu
Office de l'Env Office de l'Env



office de l'environnement de la Corse

Settori Calvi - Carghjese

Secteur Calvi - Carghjese



Golfe de Porto et presqu’île de Scandola - FR 9410023
Porto, Scandola, Revelatta, Calvi et Calanche de Piana - FR 9400574
Capu rossu, Scandola, Pointe de la Revelatta, canyon de Calvi - FR 9402018
Capu Rossu, Scandola, Revelatta, Calvi - FR 9412010

 

Plages de Topiti © M. Cannac-Padovani/OEC - Falaises rocheuses © M. Cannac-Padovani/OEC
Plages de Topiti © M. Cannac-Padovani/OEC - Falaises rocheuses © M. Cannac-Padovani/OEC
Le 30 mai 2011, le préfet de Corse, le préfet de la Haute-Corse, le préfet de la Corse du Sud et le préfet maritime de la Méditerranée ont procédé à l’installation du comité de pilotage (COPIL) du secteur « Calvi-Cargèse », dans les locaux de la sous-préfecture de Calvi.

La présidence du COPIL est assurée par le préfet de Corse, le préfet de la Haute-Corse, le préfet de la Corse du Sud et le préfet Maritime de la Méditerranée, et la vice-présidence par le président de la CTC.

L’élaboration du DOCOB a été confiée à l’Office de l’Environnement de la Corse.

Fonds marins ©EPIC Plongée - Armeria soleirolii © Y. Petit/CBNC/OEC - Orgues rhyolitiques à Puna Palazzu ©Andromède océanologie
Fonds marins ©EPIC Plongée - Armeria soleirolii © Y. Petit/CBNC/OEC - Orgues rhyolitiques à Puna Palazzu ©Andromède océanologie
Cette zone d’étude est constituée de quatre sites Natura 2000, marins et majoritairement marins dont deux ZPS et deux SIC. Les deux SIC, l’une strictement marine et l’autre avec une partie terrestre, ont été désignées avec les mêmes principaux habitats marins et espèces marines d’intérêt communautaire. Leurs objectifs principaux seront donc, pour la plupart, identiques, excepté pour la partie terrestre. La même réflexion est tenue pour les deux ZPS. Du fait de la superposition des sites Natura 2000 entre Calvi et Cargèse, les acteurs et usagers de ces zones participant au COPIL seront, en majorité, les mêmes. De ce fait et dans l’optique de garder une cohérence scientifique, un unique document d’objectifs sera rédigé pour les quatre sites Natura 2000 entre Calvi et Cargèse, avec la proposition d’orientations de gestion communes.

Réunion de pré-validation du tome 1 – Mairie de Piana – Mars 2016 © Y. Petit/CBNC/OEC
Réunion de pré-validation du tome 1 – Mairie de Piana – Mars 2016 © Y. Petit/CBNC/OEC
Depuis juin 2012, l’OEC a entamé une démarche de concertation sur le site auprès de la majorité des usagers, des services de l’Etat et de la collectivité territoriale de Corse, des communes, des associations environnementales, du bureau d’étude en charge de l’inventaire biologique, … Les consultations se sont déroulées sous la forme de rencontres individuelles, d’entretiens téléphoniques, d’échanges de courriers ou de réunions. Une recherche bibliographique a été réalisée auprès d’organismes publics et privés (e.g. projets en cours, rapports d’activités, publications scientifiques) et de nombreuses données ont été récoltées auprès des personnes concernées par les problématiques du secteur « Calvi-Cargèse ».

Plus de 230 personnes ont été rencontrées et/ou contactées pour réaliser cet état des lieux ainsi que l’analyse écologique et le diagnostic des activités humaines. Au total, environ 400 études, relatives aux habitats et espèces d’intérêt communautaire, aux données administrative et abiotique, au diagnostic des activités humaines, … ont été analysées pour ce rapport.

2éme comité de pilotage – Tribune officielle - © Corse Net Infos
2éme comité de pilotage – Tribune officielle - © Corse Net Infos
Le 15 juin 2016, le Comité de Pilotage des 4 sites Natura 2000 compris entre Calvi et Cargèse a validé à l’unanimité le tome 1 « Etat des lieux, Analyse écologique, Enjeux et Objectifs de conservation » du document d'objectifs "Natura 2000".

Madame Anne Ballereau, sous-préfète de Calvi (au centre), Madame Agnès Simonpietri, présidente de l'office de l'environnement de la Corse (à droite) et le  commissaire général, Hervé Parlange (à gauche), présidaient cette réunion à laquelle assistaient les représentants des différents collèges du comité de pilotage.
 

Présentation des 4 sites natura 2000

Les 4 sites Natura 2000 « Calvi-Cargèse » s’étendent entre la citadelle de Calvi et la pointe de Cargèse, avec une superficie d’environ 1 251 km². Deux sites ont été proposés comme Site d’Importance Communautaire (SIC) par rapport à la présence d’habitats et d’espèces de la directive « Habitats » et les deux autres comme Zone de Protection Spéciale (ZPS) par rapport à la présence d’oiseaux (directive « Oiseaux »).

 

Herbier de posidonies – habitat prioritaire © Andromède océanologie / Stareso
Herbier de posidonies – habitat prioritaire © Andromède océanologie / Stareso
Ces sites forment un ensemble de côtes rocheuses et de fonds marins remarquables dont l'intégrité est unique en Europe. Les particularités géologiques de cette zone d’étude conjuguées au fort découpage de cette portion du littoral ont créé les conditions propices à l'installation de nombreuses espèces. Le site abrite différents habitats remarquables tels que les récifs et les grottes submergées (ou semi-submergées), ou encore l’herbier de posidonies.

Balbuzard pêcheur © N. Robert/PNRC
Balbuzard pêcheur © N. Robert/PNRC
Les différents rôles intrinsèques de cet écosystème (e.g. stabilisation et oxygénation des sédiments, lieux de frayère et de nurseries, atténuation de l’hydrodynamisme, stabilisation des fonds, puits de carbone atmosphérique) et sa préservation contribuent au maintien de nombreuses espèces qui en dépendent, notamment la grande nacre ou encore la tortue caouanne. La présence de trois canyons sous-marins (Porto, Galeria et Calvi) entraine la fréquentation régulière sur ces sites des mammifères marins (zone de nourrissage), et notamment le grand dauphin. Le milieu marin au large du golfe de Porto, le secteur de la Revellata et le canyon de Calvi sont particulièrement attractifs pour les oiseaux marins du fait de la nourriture générée par les phénomènes d'upwelling apportant des eaux riches en éléments nutritifs. Cette zone abrite 50 % des effectifs français reproducteurs du balbuzard pêcheur ce qui confère au site un rôle de premier ordre dans la conservation de l'espèce.

Le site est aussi très important pour le cormoran huppé de Méditerranée, avec plus de 15% de la population française et plus de 1 % de la population mondiale. Les populations de fauvettes sardes (espèce endémique corse) sont également importantes tout comme que la population de faucons pèlerins. La flore présente un endémisme important avec de nombreuses espèces protégées ou d'intérêt européen. Les sites Natura 2000 couvrent l'ensemble des populations corse et mondiale de l'endémique armérie de Soleirol (Armeria soleirolii).

 
Nord de Cargèse – Capu Rossu au loin © M. Cannac-Padovani/OEC - Plage de Peru © M. Cannac-Padovani/OEC - Capu Rossu © M. Cannac-Padovani/OEC
Nord de Cargèse – Capu Rossu au loin © M. Cannac-Padovani/OEC - Plage de Peru © M. Cannac-Padovani/OEC - Capu Rossu © M. Cannac-Padovani/OEC

Mérou ©www.divingcorsica.com
Mérou ©www.divingcorsica.com
Le secteur touristique, en plein essor, est le principal pilier de l’économie locale, notamment dans le domaine de la batellerie, de la plongée sous-marine et de la location d’engins nautiques. En effet, le nombre de structures a fortement augmenté durant la dernière décennie. Le site possède également un potentiel important en termes d’accueil touristique.
La fréquentation estivale, à terre et en mer, n’est pas sans poser un certain nombre de problèmes : difficultés de circulation, pollutions diverses (déchets et macro-déchets, pollution marine liée aux hydrocarbures etc.), risque incendie, menaces sur les espèces à forte valeur patrimoniale (ancrages dans les posidonies, le coralligène, pollutions des hydrocarbures entrainant une dégradation des trottoirs à lithophyllum, …). Une quarantaine de pêcheurs exercent la pêche artisanale et bénéficient de nombreux avantages tels que l’effet réserve. Le nombre de pêcheurs est constant et la profession vieillissante peine à se renouveler.
La mobilisation de la profession sur le développement du pescatourisme constitue une piste de travail intéressante.

Promenade en mer – bateaux à couple – Girolata – Juin 2016 © M.Cannac-Padovani/OEC - Promenade en mer – bateau hybride © Galeria Marina
Promenade en mer – bateaux à couple – Girolata – Juin 2016 © M.Cannac-Padovani/OEC - Promenade en mer – bateau hybride © Galeria Marina

Le bombardier B17 © EPIC Plongée - Plaisance © M. Cannac-Padovani/OEC - Puffin yelkouan © J. Tavernier
Le bombardier B17 © EPIC Plongée - Plaisance © M. Cannac-Padovani/OEC - Puffin yelkouan © J. Tavernier

Les objectifs de conservation

Comatules © AAMP - Cymodocea nodosa observée sur l’habitat « Sables fins bien calibrés » © Andromède océanologie - Grotte des veux marins – Revellata © M. Cannac-Padovani/OEC
Comatules © AAMP - Cymodocea nodosa observée sur l’habitat « Sables fins bien calibrés » © Andromède océanologie - Grotte des veux marins – Revellata © M. Cannac-Padovani/OEC
Les objectifs de conservation définis pour le maintien ou le rétablissement dans un état de conservation favorable des habitats naturels et des espèces de la flore et de la faune sauvages d’intérêt communautaire sont :
 
Pour le milieu marin :
Objectifs de conservation de niveau de priorité TRES FORTE
  • OCM 1 : Préserver l'habitat prioritaire "herbier de posidonies".
  • OCM 2 : Maintenir des conditions favorables à la fréquentation du site par l’avifaune pélagique et améliorer les connaissances de ces espèces.
  • OCM 3 : Favoriser le maintien de l'habitat "récifs" et notamment les populations de  Patella ferruginea, les bio-concrétionnements à coralligènes, les ceintures de Cystoseira sp. et les trottoirs à Lithophyllum byssoides.
Objectifs de conservation de niveau de priorité FORTE
  • OCM 4 : Préserver la qualité des structures et des fonctions de la plage, notamment en favorisant les banquettes de posidonies.
  • OCM 5 : Maintenir des conditions favorables à la fréquentation du site par les espèces d'intérêt communautaire que sont le grand dauphin et la tortue caouanne.
  • OCM 6 : Préserver l'habitat des grottes marines, notamment les enclaves semi-obscures qui renferment des espèces à haute valeur patrimoniale.
Objectifs de conservation de niveau de priorité MOYENNE
  • OCM 7 : Améliorer les connaissances scientifiques des grottes obscures.
  • OCM 8 : Veiller à la bonne qualité des eaux, ainsi que de la faune et la flore associées.
 

Pour le milieu terrestre :
Objectifs de conservation de niveau de priorité TRES FORTE
  • OCT 1 : Conserver l’avifaune terrestre, notamment le faucon pèlerin, les fauvettes sardes et pitchou, ainsi que l’aigle royal. Améliorer les connaissances de l’avifaune terrestre sur le site Natura 2000.
  • OCT 2 : Conserver les populations de chiroptères, notamment celles du minioptère de Schreibers, du murin de Capaccini et du rhinolophe euryale ainsi que leurs habitats.
  • OCT 3 : Préserver la population d’armerie de Soleirol en limitant la propagation des espèces exotiques envahissantes, notamment Carpobrotus spp.
  • OCT 4 : Préserver les populations de porte-queue de Corse. Améliorer les connaissances de ces espèces sur le site Natura 2000.
Objectifs de conservation de niveau de priorité FORTE
  • OCT 5 : Préserver l’habitat lagunes méditerranéennes, notamment l’étang de Crovani ainsi que les galeries riveraines à gattilier présentes à Crovani.
  • OCT 6 : Veiller à la qualité des eaux et au bon fonctionnement des cours d'eaux, ainsi que la faune associée.
  • OCT 7 : Conserver les végétations des fissures des falaises cristallines avec présence de  séséli précoce et d’armérie de Soleirol, les formations basses d'euphorbes près des falaises et  les pentes rocheuses siliceuses avec végétation chasmophytique.
  • OCT 8 : Préserver les populations du phyllodactyle d’Europe sur les sites où les populations présentent une importante variation de la taille (gigantisme / nanisme).
Objectifs de conservation de niveau de priorité MOYENNE
  • OCT 9 : Préserver les populations de cistude d’Europe, notamment sur  les sites où la tortue de Floride, espèce introduite, est présente.
  • OCT 10 : Favoriser le maintien, voire le développement de la tortue d’Hermann.
  • OCT 11 : Conserver les populations de discoglosse sarde et du grand capricorne.

Les groupes de travail

Ces objectifs seront la base de réflexions conduisant à la définition d’actions lors de groupes de travail techniques avec les différents acteurs de ces sites, qui auront lieu en 2017.  Les acteurs pourront ainsi être force de proposition dans la construction du volet opérationnel du docob. Ces groupes de travail permettront de dialoguer, d’échanger et de débattre sur les intérêts et les objectifs des différentes actions à mener en termes de conservation des habitats et des espaces d’intérêt communautaire, tout en maintenant les activités de chacun, ainsi que sur leurs priorités de mise en œuvre dans le cadre de l’animation du site Natura 2000.

Documents à télécharger


Tome 1 :

Tome 2 :


Dossier de Presse